Idż do treści

Souvenirs prussiens à Olsztyn et les environs

Changer le contraste Changer le contraste Ajouter aux favoris
A- A A+ Changer le contraste
Changer le contraste Changer le contraste Ajouter aux favoris

Article

La conséquence de la conquête des terres par les Chevaliers Teutoniques sur lesquelles a ensuite été créée Olsztyn, était la christianisation et l’action de colonisation menée en plusieurs vagues. Après des siècles de guerre, d’épidémies et de déplacements de masse, des premiers habitants de ces terres – les Prussiens – il ne reste que quelques souvenirs.

Les derniers groupes de population prussienne ont probablement disparu dans les années 1709 à 1711 en raison de la grande épidémie de peste qui a tué un tiers de la population du pays. En conséquence, langue vivante prussienne de cette époque a disparu aussi. Restent de nombreux noms physiographiques et de lieux.


Noms parlent une langue oubliée

Le nom actuel de la rivière, sur laquelle a été fondée Olsztyn – la Łyna – provient en ligne directe du nom prussien – Alna (ce qui signifie "biche"). La première ville a été appelée Allenstein, qui est la traduction la plus appropriée du "château sur Łyna" (parce que le mot allemand "stein" était à l’époque utilisé pour décrire le château).
Aussi le nom de Wadąg (rivière et lac) est d’ascendance prussienne, et à l’origine sonnait Wadangen („défauts" - "conduire", "Dangus" - "ciel"). Les sources des noms du lac Kortowskie et Kortowo (et bien sûr du ruisseau Kortówka) doivent être considérés à travers le mot prussien "Korto" signifiant "enchevêtrements". À son tour le nom du lac Skanda est associé avec le verbe "fondre". De la langue prussienne dérivent aussi les noms des lacs Ukiel et Sukiel.
De cette langue viennent aussi les noms des quartiers d’Olsztyn (anciens villages autour de lui), comme: Dajtki (Deyten), Likusy (Lykkosen), Pozorty (Posorten), Redykajny (Raynkaym) ou Track (Drawsken).


Colonies et traces d'anciens villages

Le nom du village Sądyty (Sundythen), qui existait déjà dans ce qui est maintenant la Forêt Municipale, a une étymologie prussienne. Dans cet endroit, dans le méandre de la Łyna sur sa rive droite, a survécu la forteresse prussienne, près de laquelle on a trouvé l’emplacement d’une colonie de grande échelle. La recherche archéologique effectuée sur le terrain (2006, 2013) a donné lieu à de nombreuses découvertes intéressantes. Sur la rive opposée de la Łyna se trouvait autrefois une autre colonie („Zamkowe Wzgórze"), dont, cependant, aucunes traces visibles n’a survécu aujourd’hui.
Les restes à Track ne se sont pas beaucoup mieux conservés, près du lac Track. La dégradation a également touché le cimetière de la famille des anciens propriétaires cimetière des terres, installé au XIXe siècle sur le sommet de la colline. À son tour, la colonie située près de Łupstych («Stary Szaniec») témoigne probablement de l’existence d’un fortin de garde.
Les restes des colonies de défense et du château de Prusse se trouvent aussi dans les environs lointains d’Olsztyn. A Słupy, se sont conservés les vestiges d’une tour médiévale. Près du lac Wadąg, la colonie également située aussi à Barczewko et Szypry.
Au sud d’Olsztyn, une attention particulière est accordée à la colonie au bord du lac Kielarskie. Certains chercheurs localisent même ici le château du chapitre Berting, dont parlent les sources dans les années 1341-1350. Aujourd’hui vous pouvez trouver ici les restes du cimetière ancestral des anciens propriétaires des biens à proximité. Dans la région sont également visibles des vestiges des remparts médiévaux.


La femme Prussienne à Olsztyn

Dans la cour du château d’Olsztyn se tient une discrète sculpture en pierre montrant la forme humaine. Elle est appelée femme prussienne - l'une des nombreuses conservées en Warmie et Mazurie. Celle-ci a été trouvée au XIXème siècle à Barciany, d’où elle a été déplacée à Olsztyn en 1945. Malgré son nom, elle représente un homme tenant dans sa main droite une corne, et dans la gauche une épée courte. Les traits du visage sont sculptés avec une grande précision mais les autres éléments sont fortement simplifiés.
Parmi les théories sur la création de la sculpture et sur ses fonctions est également celle qui dit que nous avons à faire avec la présentation originale d’une vieille divinité de Prusse ou d’un héros. Sans aucun doute, toutefois la statue date du Moyen Age.
Depuis 2011, la femme d’Olsztyn fait carrière, et est de plus en plus un symbole d’Olsztyn, et même de la région. Différentes formes de ses représentations servent de souvenirs pour les touristes et les copies participent à des événements de promotion de la ville.

Galerie des médias

Notre site Web utilise des cookies

visit.olsztyn.eu fait tous ses efforts pour traiter les utilisateurs d’une manière équitable et transparente, tenant compte des meilleures pratiques. En utilisant notre site, vous acceptez notre utilisation des cookies, pour que nous puissions vous assurer le confort lors de la navigation sur ce site Web. Pour en savoir plus sur les cookies et la façon dont nous les utilisons, cliquez