Idż do treści

Château du Chapitre de Warmie

Changer le contraste Changer le contraste Ajouter aux favoris
Ajouter aux favoris
Changer le contraste Changer le contraste Ajouter aux favoris

Caractéristiques du bâtiment


Le château gothique est le monument le plus ancien et le plus impressionnant de la capitale de la Warmie et Mazurie. Au cours des siècles, il constituait le cœur de la ville, qui s’est développée dans son ombre. Autrefois, maison de Nicolas Copernic, il abrite aujourd'hui le siège du Musée de Warmie et Mazurie, et les salles et la cour intérieure sont ouverts aux yeux des visiteurs.

Le Chapitre de Warmie a commencé la construction de bâtiments vers 1348. Une structure de brique a été construite à la place d’une tour de guet en terre et bois, érigée dans un méandre de la Łyna en 1334. A l'origine, le château est composé d'une seule aile nord, qui a été achevée dans la seconde moitié du XIVe siècle. L’aile sud, avec une massive tour ronde, de 30 mètres de haut, a été construite au milieu du XVe siècle.

Apogée médiévale
La forteresse d’Olsztyn était le siège de l'administrateur des biens fonciers du Chapitre de Warmie. Dès le début elle remplissait la fonction défensive, mais elle contenait aussi le trésor du chapitre. L'efficacité de l'armée fut testée dès 1356, quand les Lituaniens ont tenté de prendre le château sans succès. La garde militaire du chapitre de Warmie jusqu’en 1454 revenait aux chevaliers teutoniques, c’est pourquoi le château d’Olsztyn fut souvent au centre de la tourmente des guerres.
Après la bataille de Grunwald, l'armée polonaise sans combat l’a occupé pendant deux mois. En 1414, les Polonais l’ont conquis pour les mois suivants, après quelques jours de siège. Pendant la guerre de Treize années, il est passé de main en main, a été occupé par les Chevaliers Teutoniques, mais est finalement revenu à la Pologne, avec la Warmie avec la IIème paix de Toruń en 1466. L’'armée teutonique s’est encore approchée du château en 1521, mais s'est retiré du siège à la vue d'une défense bien préparée. Elle avait été organisée par Nicolas Copernic qui, dans les années 1516-1521, a été deux fois à Olsztyn, administrateur des biens du chapitre de Warmie. Il a laissé ici quelques souvenirs, entre autres, la table astronomique unique en son genre sur le mur du cloître.

Nouvelle vie d’un ancien édifice
Au cours des siècles suivants, le château a perdu son rôle défensif. Dans les années 1756-1758, a été construite à l’est une aile plâtrée dans le style baroque tardif. Après la Ière partition de la Pologne en 1772, la forteresse passa sous la domination du royaume de Prusse. Elle a été soumise à une rénovation gothique majeure dans la deuxième moitié du XIXe siècle. Reconstruite encore au début du siècle dernier, elle a heureusement survécu aux deux guerres mondiales.
Aujourd'hui, le bâtiment se compose de deux ailes gothiques reliées du côté de la  Łyna par un mur-courtine et une partie datant de la fin du baroque, à travers laquelle conduit l’entrée dans la cour intérieure. On y trouve une statue de pierre appelée la femme prussienne apportée de Barcian, pierre de la frontière de Versailles de 1919, et un puits fermé. Jusqu’en 2006, grandissait à côté d’elle le célèbre tilleul de 120 ans qui, cependant, n’a pas survécu à une forte tempête. Dans la cour depuis 1974, a lieu le festival «Chantons la poésie ».
Le remblai menant à l'entrée partage l’ancien fossé en deux parties. La gauche est occupée par l’Amphithéâtre Czeslaw Niemen, la droite – le parc avec les restes d'une tour cylindrique. A l'entrée sur le remblai, on peut s’asseoir sur le banc de Copernic. Sur le côté sud entre les murs, s’est conservé le bâtiment de l’équipage du château datant du XVIIe siècle, appelé le Grenier à sel.

Voir aussi


Galerie des médias

Notre site Web utilise des cookies

visit.olsztyn.eu fait tous ses efforts pour traiter les utilisateurs d’une manière équitable et transparente, tenant compte des meilleures pratiques. En utilisant notre site, vous acceptez notre utilisation des cookies, pour que nous puissions vous assurer le confort lors de la navigation sur ce site Web. Pour en savoir plus sur les cookies et la façon dont nous les utilisons, cliquez